mercredi 17 août 2011

Paypal, ebay source potentielle de devise pour le maroc...si la loi de finance le veut bien.


Paypal_logo
Le Maroc aujourd’hui encore plus que jamais a besoin de devises, d’autant plus que les recettes touristiques souffrent encore de l’ombre du souvenir d’Arganna et que les devises des MRE avec le ramadan sont loin de leur niveau habituel.
Pourtant, il y a une voie qui reste malgré tout fermé contre toute logique et contre tout bon sens.
Je comprends que la sortie d’argent soit réglementée dans un pays comme le notre en manque de devises. Heureusement que dorénavant tout Marocain a droit à une dotation de paiement éléctronique de 10 .000 DHS / AN , cad qu’on peut effectuer des achats et des transactions avec paypal pour acheter.(voir mon billet http://see-share-and-surf.posterous.com/paypal-au-maroc-recapitulatif)
Mais faire rentrer des devises, vendre sur ebay, vendre nos services, créer de la valeur en étant rémunéré nous est encore interdit. On ne peut toujours pas recevoir de fonds sur paypal et les transférer et les convertir en dirhams. Il existe biensur des astuces légales, mais on ne fait plus dans la simplicité mais dans le bricolage financier, qui n’est pas à la portée de tous.
Quand je pense à ce que des personnes créent pour gagner de l’argent très simplement : voici un site où pour 5 dollars, tout le monde s’évertue à vendre une prestation originale. http://fiverr.com/ 
Une chose aussi simple qu’un marocain n’a pas le droit de faire, car il ne peut convertir ses dollars en dirhams.
Pourtant c’est bien des devises…
Au lieu de chercher des solutions ponctuelles , comme aurait pu être la vente des 7% de Maroc télécom, j’invite Mr le ministre de l’économie et des finances à s’intéresser au potentiel que représente le commerce électronique comme créateur de valeur ajoutée et de devises et de permettre ainsi aux marocains qui le souhaitent de pouvoir vendre sur ebay, de vendre des prestations et d’avoir la possibilité de pouvoir transférer et convertir les devises depuis Paypal à notre compte courant.
L'internaute marocain autant que les finances publiques y trouveraient leurs compte.


samedi 13 août 2011

La politique mondaine ou le Cafe Politis



Saluons cette initiative où il est question de « …réconcilier les citoyens et notamment les jeunes avec la politique (dans le sens de « gestion de la chose publique ») comme le précise la thématique de cette seconde édition du café politis.
Avec comme intervenants  Younes Boumehdi (DG de Hit Radio), Jamal Abdennassar et Amine Boushaba (agitateurs culturels : la chaise rouge) ainsi que Anas El Filali (blogueur: Bigbrother élu meilleur blog marocain en 2010), le débat a été intéressant.. Les interventions on été nombreuses et certaines de grande valeur. Notamment celle de Mr Ali Najab ancien prisonnier dans les champs de Tindouf. Et qui en plus de pouvoir donner une grande leçon de patriotisme, peut exceller en citoyenneté.
Au Maroc, il y a quand même une confusion entre citoyenneté et civisme et civilité. La civilité est cet acte de bonne éducation à avoir lorsqu’on vit au sein d’une société, mais à avoir avant tout pour soi ! Ce sont les « bonnes manières » ou « bien-vivre ». Le civisme est le devoir qui incombe à toute personne vivant au sein d’une société, devoirs qui sont dictés par des lois constitutionnelles. Voter, respecter le feu rouge sont des actes civiques. La pratique de l’ensemble forme la citoyenneté.
Lorsqu’il est fréquent de voir des voitures de toutes catégories jeter des ordures par les vitres, dans les boulevards et rues des villes, surtout Casablanca, une des villes les plus modernes du Royaume, une question se pose : Les Marocains sont-ils capables de citoyenneté ? L’article « professeur de civisme » pose la question.
Une intervention passée inaperçue et qui a du mérite est celle de ce jeune marocain qui a posé des questions simples et essentielles : en tant que jeune comment faire le projet de se marier, si un 50 mettre carré vaut 700 000 dhs. Ou encore celle de ce jeune voulant monter une association et qui s’est vu dire par le moqadem « wach hadi sa3et hadchi » à peu pres . Le jeune qui a dit ne pas reconnaitre les personnes présente dans l’auditoire et dans le lieu du café a totalement raison.
Car qui est là en fin de compte ?
Une partie de l’élite  pensante marocaine ! Et cette petite communauté est déjà citoyenne…et fait de la politique depuis peu, pour certains et toujours pour d’autres.
Et la réconciliation sujet du thème, que devient-elle ? Les véritables personnes qui ont véritablement besoin de se réconcilier avec le civisme ne sont pas là ! 
Sur les photos:
De gauche à droite , de l'écran:
Photo des intervenantsAbdelmalek Kettani , Ali Najab , Fadwa AmharechEl OuroubaJalil El Outmani 

jeudi 4 août 2011

Ilham Hasnouni, plus jeune détenue politique du Maroc, Au sein de la nouvelle constitution !

Elle a eu le tort de dénoncer ce qui, sous d’autres cieux, aurait été un droit fondamental, celui d’un système d’enseignement gratuit et de qualité.
Ilham Hasnouni a le triste sobriquet de “plus jeune détenue politique du Maroc”, elle fut arrêtée le 12 octobre 2010 par cinq agents de police, sans mandat, ni convocation, en totale violationdes droits de la défense déjà présents dans le code marocain de procédure pénale mais érigés aujourd’hui en droits constitutionnels.
Lisez la suite sur samiaetghali.tumblr.com
Signez la pétition : http://www.petitionpublique.fr/?pi=Hasnouni
Page de solidarité : https://www.facebook.com/pages/Libérons-Ilham-Hasnouni/222570941095178
Samia & Ghali
 Ilham Hasnouni
si une jeune étudiante de 21 aurait subi des tortures , qu'est ce que je dois craindre...
Quand réclamer le droit le plus légitime , celui de s'instruire dans de bonnes conditions aussi bien matériels (matériels des cours, non pas de l'argent) , que sanitaire ! amène à la prison, je me pose des questions.
Je découvre au moment où je lis cet article du blog samia et ghali que notre pays connait un réel problème. C'est vrai suite au discours historique de Sa majesté Mohamed 6, où je me souviens très fortement de sa phrase :" ...plus de liberté d'expressions..." Est - ce que les fonctionnaires l'ont vu ?
Les paroles de sa majesté ont force de loi ? N'est-ce pas ?
Dans ce cas l'enregistrement vidéo du discours suffit à rendre à cette jeune marocaine de 21 ans sa liberté ?
Suis-je simpliste dans ma pensée?
Une jeune marocaine telle qu'elle est pour ma part , une candidate idéale pour laquelle je souhaiterais voter.
Lors de ma visite à l’événement Ignite Maroc ingénieur , organisé au sein de l'école hassania des ingénieurs, j'avais été à la buvette manger un sandwich au thon, car je revenais du café web 2.0 organisé à Mohamédia par @yassermonkachi
J'avais alors trouvé que c'était plus cher que chez moul picerie diyal derb.
En tant que buvette servant les étudiants et se trouvant à l'intérieur de l'enceinte de l'école j'imaginais par exemple que les produits seraient exonérés de tva. Même les limonades et danones étaient plus cher qu'en ville.
Je peux facilement comprendre le désagrément de cette jeune marocaine.
Quel espoir avons-nous si nous ne défendons pas nos droits basiques ? ceux du marocain de base ?
Quand je lis que Ilham Hasnouni "a été torturé" , franchement , çà me fait peur ...
Il m'apparait qu'il y a un fossé entre ce que sa majesté dit , entre ces paroles qui ont force de loi, et les attitudes et interprétations des fonctionnaires et par extension très large , celle de nos politiques.
Espérons que l'opinion marocaine et sa citoyenneté , qui vient d’ailleurs d'être débattue au café Politis, ait murie....