jeudi 15 décembre 2011

Le Moins France Info : Le Dé-business des marques sur les réseaux sociaux


2505107251_fe544bd0c2
Image en CC de Fred Cavaza http://www.flickr.com/photos/fredcavazza/2505107251/
Cher Rédaction de France info.
Il m’arrive de lire des bêtises sur le net et ca devient parfois sujet d’un bêtiser. Mais dans votre émission et article intitulé « Le business des marques sur les réseaux sociaux » . Il me semble urgent que l’équipe de journalistes de France info doive se doter d’un « humain digitale », version web 2.0 au minimum. Comprenez par là un community manager ou n’ayez pas peur de demander sur twitter des conseils en utilisant le hachtag #communitymanager (btw je suis @passiondcrire) Et sinon faites appel à un consultant en Community management et communication digitale.
 Votre article hélas mérite d’être un vrai buzz caractéristique de manque d’information.
«  Contrairement à un spot télévisé ou à une campagne d'affichage, les marques n'ont pas à débourser un centime pour communiquer sur les réseaux sociaux ».  0/10 C’est faux.
Figurez vous que derrière ces « fans » facebooks , il y a des humains aux commandes, et il faut savoir leur demander de liker ,  de leur proposer une appli fb, de follower un compte , de RT une info d’un follower , de ne pas oublier le #FF (follow Friday » ), etc…C’est enfin toute une gestion communautaire qui n’est pas innée.  Parfois , pour il faut plus d’une personne derrière une page fan !  Un peu comme produire un spot pub TV.

Vous parlez de « Des mineurs », mais Avez-vous vu le site Socialbakers ? je ne vous communique pas le lien , vous le trouverez facilement sur Google . Il se trouve que sur facebook , la tranche +25 est aussi présente et même des +50 !   

Vous dites « Demain, cela ira plus loin, avec l'avènement du "social market », mais avec l’application paypal pour facebook , c est déjà Aujourd’hui…Paypal étant un acteur majeur du e-télécommerce mondial , vous auriez du en toucher quelques mots.
Je pense que votre commentaire le plus interessant est le suivant : « Bien sûr, personne n'oblige un internaute de devenir fan d'une marque » Il faut l’intéresser et savoir l’intéresser, et croyez moi-même les régies de publicités classiques ne sauraient même pas …
Votre dernier paragraphe informe sur votre manque flagrant de culture web et plus précisément de réseau social.  J’imagine facilement que Google ads , facebook ads ne vous parlent pas. Figurez vous que les marques n’ont aucunement besoin de récupérer quoique ce soit pour établir une campagne publicitaire ciblée sur facebook. Voyez-vous, comment vous le dirais-je…
Facebook lors de votre inscription a déjà tout pris !
Ah j’oubliais …le secret dans le réseau social…c’est un contenu qui parle …et puis ne jamais confondre fan et follower !
Bon courage pour vos futurs articles concernant les medias sociaux , les articles 2.0 (je plaisante J ) 

mercredi 14 décembre 2011

La critique sociale de la nouveaute urbaine


Les photos appartiennent à leurs auteurs. Photos prises sur Google Images

Depuis toujours j’entends autour de moi les gens critiquer ce qui est nouveau. C’est devenue une tradition sociale. Avec ses principes à appliquer. Critiquer d’abord, puis l’objet des critiques devient l’objet à la mode, où le lieu à visiter et à en parler surtout , “The Place to be” pour faire partie de la culture sociétale. ne pas être larguée.
Il y a bien longtemps on a critiqué la mosquée Hassan 2 , à mi-voix, on disait que les sommes englouties auraient du servir à créer des usines. Quand les twins ont été construits , on leur a vite reproché leur manque d’intérêt dans un lieu si stratégique pourtant. Avant de devenir après le Maarif , le lieu de prédilection des casablancais pour se “poser”, pendant un temps en tous cas. Car comercialement , c’est la complète inadéquation. Les locaux sont toujours en vente , et le centre n’a jamais été rempli.

Lorsque les boulevards principaux de Casablanca ont été élargis, tout le monde s’est dit “non mais quelle perte d’argent” , “ que fout le maire de la ville “.
Megarama , pour la majorité des gens : “ca ne marchera jamais” , c’est trop cher, trop grand.
A travers ‘historique de la ville de casablanca et la mémoire des gens , les exemples ne manquent pas.
Aujourd'hui , le sujet à la mode , c’est le Morocco mall.

On lui repproche son existence au budget faramineux de 2 milliards de dirhams.
On lui repproche son comportement vis à vis de la presse marocaine.
On lui repproche de ne pas avoir été invité à la première avec JLO  !
On lui repproche sa proximité du quartier de certains bidons villes.
On lui repproche son luxe exhubérant.
On lui repproche de considérer ses followers twitters comme des fans facebook.(C'est moi là)
On lui repprochera certainnement beaucoup de choses encore dans les mois à venir.
Ce qui est sur , c’est que dans quelques années, après qu’il soit assimilé par le collectif social de Casablanca d’abord, les casablancais se poseront toujours la même question : A casablanca , tu ne trouves rien à faire ...
Ce Mercredi 14 Decembre , ne ratez donc pas la présence de la chanteuse Hindi Zara à 15h au coin café de la Fnac de Casablanca , qui se trouve ...au Morocco Mall !