dimanche 15 décembre 2013

Projet de loi numérique ou de restriction de l'expression sur internet



Je vous recommande de lire l excellent article de Larbi ici
Celui de Réda el Ourouba ici 

Pour commenter sur le site du secrétariat général du gouvernement  c'est ici

N'oubliez pas de partager auprès de vos amis sur facebook , twitter et vos blogs , car c'est important que ce projet de loi ne passe pas.
#FreeCodeNum

mercredi 11 décembre 2013

#FIFM Faut-Il Faire Mieux, pour le FIFM ou le cinéma marocain ?

La semaine qui s’est écoulé nous avons pu suivre sur les chaines satellitaires avec la dreambox , la transmission intégrale de l’ ouverture du FIFM et des récap dans les éditions de chaque journal télévisé autant sur la première que la deuxième. Radio et presse écrite sur tout support également.

J’ai revu en deux ou trois plans ,à chaque fois la sulfureuse Sharon stone , dont les cuisses m’ont fait chavirer de plaisir dans mon adolescence en regardant Basic instinct en version intégrale. C’était il y a près de 20 ans. J’ai pris du plaisir à l’écouter chez Patrick Simonin sur Tv5 Monde.
Le FIFM lui a rendu hommage mais la star ne nous gratifie même pas d ‘un tweet sur twitter Ni Martin Scorcese d’ailleurs.

- Ce genre de détail devrait être discuté par les organisateurs , comme le temps de prise de photo l'est chez les musiciens lors de festival de musique.-

Je me suis demandé , pourquoi aucun média marocain ne pouvait proposer une interview similaire ?
Quel est notre problème ? Question que e ne suis pas seul à me poser ! 

Manque t-on de compétences ou de maturité journalistique. Je ne sais pas , parce que je connais de très bons journalistes.
Le FIFM a rendu hommage à cette star et entre autres, au cinéma scandinave que j’ai découvert à ce moment là. J’ai été googlé meilleur cinéma scandinave et j’ai pu avoir la liste des réalisateur nordiques ici A travers mes lectures et découvertes “googliènnes” , je crois savoir que Lars von Trier est un peu le Tarentino des danois et il n’est pas présent. Sur un statut facebook , j’ai demandé à mes amis, s’ils avaient déjà vu des films norvégiens dans les salles de cinéma marocain où dans la télévision marocaine. Réponse quasi unanime : Non Certains plus cinéphile que moi m’ont conseillé ANTICHRIST de Lars von Trier réalisé 2009. Film que j’ai vu dans la soirée et j’ai aimé. Je compte le revoir. Je reproche au FIFM de :
Ma réflexion m avait amené à réfléchir sommairement sur notre cinéma marocain , puisque je ne suis ni un très grand cinéphile , ni un Nourredine Sail .


  • En 1980 350 salles sont répertoriées -source :Diagnostic de l'économie du patrimoine culturel au Maroc , p 112, graphice 7.4 -source: Diagnostic de l'économie du patrimoine culturel au Maroc , p 111-
  • En 1992 le nombre de salle était de 225 
  • En 2009 le nombre est de 70 … et lors de la conférence de presse consacrée à la présentation de l'état des lieux du cinéma au Maroc au terme de l'année 2009. N.Sail dira : “ «Parmi les soixante-dix salles de cinéma que compte le Maroc, dix à quinze salles vont fermer leurs portes dans les deux années à venir” C’est en fait plus de la moitié qui vont fermer puisqu’en 
  • en 2013 les salles sont au nombre de 33 
  1. Restaurer les salles.
  1. Faire des prix adaptés et pratiquer des prix pour étudiants , pour famille et faire des promotions pour les cinéphiles , les vacances , les week ends , des cartes de fidélités et des cartes valables 1 an.  Les prix actuels sont chers , comme on peut le voir dans les commentaires recus :( cliquez sur Publication, merci )
  1. Connecter les salles aux réseaux sociaux et chercher l'interaction avec les 16 millions d’internautes et les 5 millions de facebookers et communiquer sur les films.
  1. Les salles de cinéma doivent être ouvertes pour l’organisations de débats , des clubs de cinéma , d’événements culturels liés à l’image et au son.  

Dans les années 60-70 , la production de film du maroc était de Zéro à 1 et en 1980 le fond de soutient à été instauré et la production a augmenté pour atteindre une centaine de court métrage et 25 à 30 films par ans . Cette subvention publique atteint en 2008 le montant de 60 millions de MAD

En 2012 les salles de cinéma ont enregistré 2 011 294 de spectateurs pour une recette de 69 172 682,00 DHS -source ccm 

Le Maroc et le CCM trouvent l’argent pour produire des films marocains mais pas pour restaurer des salles ? et persiste à taxer 60% du prix du ticket …

Le CCM octroit près de 15 millions de Dhs pour une vingtaine de festival de cinéma et Le festival du Film de marrakech à lui tout seul engrange plus de 60 millions de dhs en 2012.
Pourquoi cet écart ?  pour les stars et les paillettes … alors que nous avons des villes sans salles de cinéma… Comme dirait Nabila, star de l expression : allo non mais allo !!

S’il faut vraiment veiller à rehausser le niveau du cinéma marocain pour participer aux festivals de cinéma étrangers , il faut plus de festival de courts métrages , plus d’aide à la production de court métrage , plus de longs métrages et surtout … Restaurer les salles et faire des salles dans les villes où il n y en n a plus . Quand au problème de la fréquentation des salles de cinéma , la solution est à mon avis simple et réside en 4 points.
Ce ne sont pas les films en streaming ou sur dvd made in derbghallef qui font que les marocains désertent les salles. C’est le prix !
Les commentaires en réponse à la question posée sur facebook hier soir , le conforte 
Car à 60 dhs , on ne peut voir qu’un film par semaine ou par mois. Un tarif très inadapté quand on veut y aller avec sa copine, concubine , femme ou en famille et si on est un cinéphile avide de grand écran et de septième art.
Ce qui est quand même regrettable et qui fait mal au cœur , c’est que cette tendance de désertion des salles et fermeture est connues depuis des décennies et “on” ne fait rien !

Les stars internationales , les sharon stone et martins scorcese ne doivent pas venir juste à Marrakech. elles doivent fréquenter les autres festivals marocains.

De toute façon quel film majeure voudra venir en avant première à Marrakech au fifm ?
Quel réalisateur de renom voudra faire çà ?

Les grands réalisateurs sont à la recherche des césars et des oscars , avec tout mes respects aux réalisateurs de cinéma , à Marrakech , nous n’aurons que des cinéma inconnu par la majorité du grand public , comme le scandinave ou des films de réalisateurs pas très connus , voire inconnus.
En somme un festival pour un cinéma de seconde catégorie ou pour les vacances des stars. Car en dehors des séances de cinéma à 10 dhs durant le festival , et les paillettes , quel est sa véritable valeur ajoutée pour le cinéma marocain ?
Même notre presse est incapable d’interviewer les grandes stars ...je parles des stars internationales bien sur.

Peter Jackson serait-il venu présenter son dernier Hobbit au festival de Marrakech ?

Source utilisée :  Diagnostic de l'économie du patrimoine culturel au Maroc 2010