lundi 10 janvier 2011

Le blogueur Mehdi Tazi et la "blog-thérapie" (Magharebia.com)

Le blogueur Mehdi Tazi et la "blog-thérapie"

2011-01-07
Après avoir partagé ses émotions avec le monde, le blogueur Mehdi Tazi parle aujourd'hui à Magharebia du recours à lnternet pour répondre aux difficultés de la vie amoureuse.
Par Hassan Benmehdi pour Magharebia à Casablanca – 07/01/11

[File] Le blogueur Mehdi Tazi affirme que l'écriture est devenue "un vrai refuge et une thérapie" après un divorce difficile.
Mehdi Tazi est un jeune blogueur prolifique de Casablanca qui a décidé d'écrire un blog comme thérapie pour surmonter une vie sentimentale difficile. Après l'échec de son mariage, Tazi s'est tourné vers l'Internet.
Il a entamé ce qu'il appelle une "blog-thérapie" la nuit où sa femme l'a quitté. Partager ses sentiments et ses impressions avec le monde a permis à Tazi de surmonter une période difficile. Avec l'aide d'amis rencontrés sur Facebook, son blog est désormais publié dans un livre intitulé "Bribes de vie". Magharebia l'a rencontré à Casablanca pour parler de cet échange de sentiments personnels en ligne et de la manière dont son expérience des blogs l'a aidé à surmonter un divorce.
Magharebia : Parlez-nous d’abord de "Bribes de Vie".
Mehdi Tazi : "Bribes de Vie" est un blog qui reprend mes textes et mes états d’âme, que j'ai décrit depuis août 2007.
Magharebia : Mais nous sommes en face d’une expérience littéraire inédite, à savoir un livre basé sur un blog, fruit d’échanges entre internautes de Facebook. Pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?
Tazi : Depuis deux ans et demi que j’écris sur ce blog, je n’ai pas encore une idée précise du livre. J’écris pour me sentir bien. Mais de temps à autre, je reçois des commentaires anonymes. Une chose est certaine : il y a des gens qui lisent. Pour connaitre leur identité, j'ai décidé de m'abonner à Facebook et de lier mon blog à une page Facebook. Et là, c’est extraordinaire, j'ai pu voir ceux qui m’envoient des commentaires.
J'ai commencé à discuter avec les uns, prendre un café avec les autres. Ces derniers m'ont donné l’idée d’écrire un livre. Cette idée a bourgeonné dans ma tête pendant près d’un an, jusqu’au jour où je suis tombé par hasard sur le site TheBookEdition.com, qui s’occupe de "l’édition à la demande". Il suffit d’envoyer un fichier Word ou pdf, conforme aux normes de l’édition. Le site publie la version électronique. Les intéressés passent une commande et reçoivent le livre par poste. J'ai alors décidé de passer a l’action. Sur ma page Facebook, j'ai lancé le projet, en demandant à tous les fans de m’aider au niveau de la correction. J'ai été inondé de suggestions et de demandes de collaboration.
J'ai divisé le contenu du livre en plusieurs sections, pour permettre à chacun d’en corriger une partie. Ensuite, j'ai rassemblé et relu le tout. Une deuxième correction a été assurée par un ami de ma famille. Une fois le livre bien mis en page, je l’ai envoyé à TheBookEdition.com, qui l'a mis en ligne. Bien entendu, je communique le lien à cette page sur mon blog et sur ma page web baptisée Passion d'écrire.
Magharebia : Comment décririez-vous votre livre "Bribes de Vie" ?
Tazi : Ce livre est une autobiographie qui parle des moments qui marquent une existence. Ce qui explique d’ailleurs le titre choisi pour le livre, "Bribes de vie", et correspond parfaitement à la thématique du blog.
Magharebia : Quel est le message du livre ?
Tazi : Le livre a pour sous-titre "blog-thérapie d’un divorce". En effet, on ne peut ignorer les bienfaits thérapeutiques que l’on ressent en écrivant. D’ailleurs dans ma préface, je dédie le livre aux divorcés, en espérant les aider à alléger leurs souffrances et leurs angoisses.
Magharebia : Parlez-vous de votre histoire d'amour et de votre divorce dans ce livre ?
Tazi : Oui. Je me suis marié avec une femme qu’au début, je n’aimais pas, mais dont je suis par la suite devenu amoureux fou. Le soir même où elle m'a quitté, j'ai créé mon blog, qui est devenu un vrai refuge et une thérapie pour moi. C’est donc le départ de mon-ex femme qui a déclenché mon blog, que j’alimente par mes pensées, mes états d’âme et mes expériences, au jour le jour.

Articles liés

Loading
Magharebia : Comment avez-vous réussi à surmonter certains des problèmes liés au e-commerce au Maroc et à vendre votre livre ?
Tazi : Après l’annonce de la disponibilité du livre sur TheBookEdition.com, j’ai posté sur ma page "Passion d’écrire" le projet d’éditer "Bribes de vie" au Maroc avec la participation financière des membres. Pour limiter la participation par personne et subvenir aux devis d’imprimerie, il fallait atteindre 500 personnes, ce qui a été très vite accompli. Le 11 mai 2010, les statistiques de la page "Passion d’écrire" ont montré que sur les 700 fans de la page, il n’y avait que 400 résidents au Maroc. Un message a alors été posté à nouveau pour demander aux participants d’en parler autour d’eux. Aujourd’hui, 968 personnes suivent la page "Passion d’écrire" et le nombre de résidants au Maroc a atteint le nombre de 500, nécessaire pour l’édition du livre.
Magharebia : La thérapie pour laquelle vous avez opté est-elle bénéfique ?
Tazi : Je vais vous lire le dernier paragraphe de mon livre : "Aujourd’hui, il n’y a personne dans ma vie amoureuse et je suis prêt à refaire l’expérience du mariage, ou peut-être d’une vie en concubinage pour commencer, en prenant tout mon temps... J’espère que j’aurai la chance de rencontrer la personne adéquate... Peut-être que ce livre y contribuera". Ecrire m’a fait beaucoup de bien, puisque je suis de nouveau prêt à tenter l’aventure d’une relation humaine.
Ce contenu a été réalisé sous requête de Magharebia.com.
Loading
comments

Nous nous réjouissons de vos commentaires sur les articles publiés par Magharebia.

Nous espérons que vous utiliserez ce forum pour discuter avec d'autres lecteurs du Maghreb. Pour conserver tout leur intérêt à ces discussions, nous vous demandons de respecter les règles précisées dans la politique relative aux commentaires. L'envoi de vos commentaires implique le respect de ces règles. Bien que Magharebia.com encourage la discussion sur tous les sujets, y compris des sujets sensibles, les commentaires publiés ne reflètent que les seules opinions de leurs auteurs. Les idées, vues et opinions exprimées dans ces commentaires ne reflètent pas nécessairement la position de Magharebia.com. Ce forum est géré par un modérateur. Les commentaires a caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.
Politique des commentaires de Magharebia
Merci à tous mes amis facebook, aux Facebookers influenceurs qui m'ont permis d'en arriver là.