mardi 6 août 2013

Danielgate : Le roi a su écouter son peuple

Le Maroc vient de traverser un des plus important événement après la glorieuse marche du 20 février 2011 : #danielgate. Deux événement qui ont vu le roi réagir rapidement , car ils auraient pu mettre fin au régime monarchique dans sa configuration actuelle , je n’en doute pas. 
Les communiqués royaux et leurs nombres de 3 en sont la preuve.
Ce samedi 3 août 2013, le roi a reconnu ne pas avoir été au courant des éléments du dossier qui ont mené à cette grâce de la honte. Il a aussi annulé une décision royale , preuve au monde qu’il peut commettre des erreurs , comme le reste des humains. C’est une première depuis le règne de Feu le roi Hassan 2. Preuve aussi que la monarchie actuelle a ses défauts qu’il faut discuter et perfectionner afin que plus jamais pareilles erreurs n’arrivent.
Je suis en droit de me poser la question et de me dire , combien de choses se sont passées sans que le roi ne le sache ? et j’ai peur de penser qu’un jour un événement mettant en péril le Maroc puisse arriver sans que le roi ne le sache. 

Maintenant que le violeur a été repris , on pourrait penser que le dossier est clos. Ça serait imprudent de le penser. Au contraire à partir d'aujourd'hui la société civile qui a pu provoquer cette réponse du régime, grâce à sa mobilisation à travers les réseaux sociaux et à ses manifestations et à son courage de s’élever contre une décision royale, doit redoubler d’efforts et de vigilance.

Ce courage de s’opposer à une grâce royale, celle de la libération du pédophile daniel,  a manqué aux leaders politiques , aux parlementaires , aux partis , à pas mal de militants associatifs , à la grande majorité de la presse écrite, aux radios et aux télévisions 2M et SNRT.
La grande chaîne du maghreb Médi1 a montré que ce n’était plus une grande radio, elle a perdu mon estime et mon audience.
Ceux qui se sont exprimés se comptent sur le bout des doigts.
Et bien-sur je salue et je dis bravo à la twittoma qui a montré que malgré ses niaiseries pouvait se montrer efficace..  

Désormais nous savons qu’au Maroc il existe une société civile , des jeunes et des moins jeunes prêts à  se mobiliser et à en découdre s’il le faut pour préserver leurs valeurs séculaires que le marocain se transmet de générations en générations : Respect, Famille et solidarité.

Il est important de rappeler que le peuple marocain est un peuple qui ne se soumet pas.
Il est important de rappeler que l’empire Ottoman s’était figé à Tlemcen.
Après l’indépendance du Maroc en 1956 , à chaque fois que le peuple a senti qu’il devait s’exprimer , il l a fait et le sang a coulé.
Casablanca s’est révolté en mars 1965 , en 1981 
et ce Samedi 3 Août 2013. Le Maroc s’est levé tel un seul homme pour manifester sa désapprobation de cette grâce de la honte. La manifestation a été réprimé par la matraque et cela n’aurait pas du se passer. 
Je n’admet pas que l’on matraque les marocains qui se battent pour leurs droits.
Je n’admet pas que l’on nous prenne pour des débiles profonds.
L’histoire réelle du Maroc regorge de héros qui se sont levés contre l’oppression et l’oppresseur.
Dans l’histoire moderne , je citerais la république du Rif de Abdel Krim qui a été une forme de réponse à l’incapacité de la monarchie de protéger les marocains, Moulay Ahmed Sbai, Mehdi ben Barka . Les exemples sont nombreux et ne manquent pas. cherchez les et vous les trouverez.

Daniegate nous a montré que le gouvernement qui a été élu a failli. Lamentablement failli à défendre la cause la plus noble, celle de la dignité du marocain et du respect de soi même.
Nous savons aujourd’hui et nous pouvons le dire avec force , nous n’avons pas les politiques que nous méritons. Les intérêts personnels et le maintien des privilèges est ce qui les anime assurément et indéniablement. 
Pourtant cette défaillance est une bonne chose car le roi s’est retrouve seul , face au peuple , face à leurs colères , à leur message. Il a su mesurer la gravité de la situation et a annulé la grâce royale et donnant ainsi à l’opinion sa légitimité première.

Soyons clair la faute de danielgate incombe pleinement au cabinet royal et à ce gouvernement de l’ombre qui gouverne sans trace. Mais nos politiques auraient du avoir le courage de dire NON à cette grâce de la honte et c’est leur silence que je leur reproche...

Les politiques auraient du se mettre du coté du peuple qui les a élus.

Le cabinet royal est défaillant et les erreurs royales n’ont jamais été remises en question , mais il y a au moins une qui m a marqué, c’est le retrait de la confiance du Maroc à l’émissaire de la Minurso. Il est donc clair que dans l’entourage du roi, certains n’ont cure du Maroc, danielgate en est la preuve.

La monarchie ne devrait jamais oublier que c’est le peuple marocain qui l’ a restauré car elle était complètement déconsidéré après  la signature du protectorat le 30 mars 1912, au point que le roi était appelé le “roi des français” . Il est important de le rappeler. 
le peuple marocain s’est battu pour le retour de feu sa majesté le roi Mohamed 5. Un grand roi qui était reconnaissant que la monarchie ait retrouvé son prestige.
le peuple du Maroc aime son roi , mais n’acceptera plus l’injustice et l’ignorance.

Désormais cette société civile qui a su se lever et protéger sa dignité , ne tolérera plus qu’on lui manque de respect ou de vérité.  "la seule vraie politique est la politique du vrai." Mehdi Ben Barka ,Option révolutionnaire au Maroc ,mai 1962.